Développement personnel Lifestyle

3 choses que m’a apprises 2018

Que diriez-vous d’un traditionnel article « bilan » à l’approche de 2019 ? Hey!


Je ne m’arrête plus d’écrire depuis que j’ai ouvert ce blog et depuis que certaines choses ce sont débloquées dans ma vie.

Alors oui, je trépigne depuis déjà quelques semaines d’écrire cet article car 2018 a été une année renversante pour moi et ce n’est que le début.

Je ne sais pas trop si l’article va être structuré, car j’ai mille idées qui m’assaillent et je ne sais plus par quoi commencer.

En 2018, nous avons déménagé de notre appartement parisien pour une jolie maison très lumineuse dotée d’un jardin dans laquelle on se sent sacrément bien. Cette maison est ultra positive! Je m’explique, je s’y sens tellement bien, on a l’impression qu’elle nous attendait, on l’a sens remplie d’ondes positives, elle nous habite autant qu’on l’habite. Elle participe à sa manière à mon regain d’énergie. Alors merci à cette maison de nous avoir accueilli aussi chaleureusement.

En 2018, j’ai encore appris, appris de moi, de mes enfants, de mon couple, de ma famille.

Mais surtout, aujourd’hui plus que jamais je sais ce que sera ma vie future. C’est peut-être un peu présomptueux de dire cela, car on ne sait pas de quoi demain sera fait. Mais ce que je veux dire par là, c’est que je sais où je veux mener ma vie….enfin! Il était temps.

En 2019, je vais continuer à rester focus sur ma famille et ses besoins, et je vais surtout faire ce qui me fait vibrer dans la vie. Mes deux projets ont fait des cabrioles dans le tiroir où je les avaient planqués et je n’avais qu’un seul choix, les libérer….mais tout reste à faire et j’ai du boulot! Mais même pas peur! Au contraire, j’ai étreint ma peur, je l’ai même embrassée langoureusement pour enfin sortir de mon immobilisme et me lancer. Les idées fusent, et sont organisées pour agrémenter mes deux grands projets.

Et je suis particulièrement excitée à l’approche de 2019 car j’ai la certitude que mes projets écloront cette année.  

Mais attendons pour parler de tout ça et revenons sur les trois choses essentielles que l’année 2018 m’a apprises.

Avant ça, un petit point concernant mon challenges “Lire 1 livre par semaine et faire un résumé sur le blog”, bon ben clairement, je n’ai pas réussi ….et oui j’ai eu une baisse de régime et j’ ai abandonné en route. Je n’en suis pas vraiment fière mais je vais rejouer ce challenge en 2019 et le modifier un peu. Je pense qu’il était un peu trop ambitieux. Je travaille sans relâche sur mes projets et cela me prive des heures où je lis d’habitudes. 

En 2019,  je veux lire sans pression et vous proposer des résumés de qualité. Parce qu’à mon sens, c’est la partie la plus fastidieuse et chronophage. Faire le résumé me prend 3 fois plus de temps que lire le livre. Alors rendez-vous en 2019!

– 1- Se faire confiance et agir pour dessiner la vie de ses rêves

Et oui, il faut écouter cette petite voix persistance au fond de nous car elle a très souvent raison….

Tous les objectifs que je m’étais fixés, je les ai dépassés (oui sauf le challenge livre on est d’accord…). Mon principale objectif était de jeter l’ancre en Loire-Atlantique, pour débloquer mes autres objectifs. Comme dans un jeu vidéo – je ne sais pas trop de quoi je parle car je ne joue plus depuis longtemps, mais il me semble bien qu’il y a des niveaux à débloquer pour passer au niveau supérieur – c’est exactement ce que j’ai fait pour atteindre un nouveau monde avec de nouveaux objectifs. Et j’adore le jeu de ma vie. Je vis de nouvelles expériences excitantes, je n’ai plus peur de ce qui me porte, des projets qui me font rêver, des expériences qui m’ attirent. 

Et quand je suis bloquée à un niveau, parce que OUI, parfois c’est dur, on n’y arrive pas…et ben, vous savez quoi, je change de stratégie, mais surtout, je ne laisse pas tomber. Je peux faire des pauses, mais c’est pour mieux repartir après avoir savamment analysé la situation et mis le doigt sur le point de blocage.

Aujourd’hui, je crois en moi et je sais pertinemment que je trouverais la solution. Croire en soi, en ses capacités, en ses aptitudes est essentielle pour avancer. Sortir de ma zone de confort à plusieurs reprises avec succès ces derniers mois m’a appris cela.

Vous savez qu’elle est ma hantise? Me réveiller un matin et m’apercevoir que je suis passée à coté de ma vie. Un frisson vient de me parcourir le dos à cette idée.  On n’a qu’une seule vie, une seule. Et vous l’avez sans doute constaté, elle passe à une vitesse hallucinante. 

Alors, je veux plus que jamais croire en tous mes potentiels pour accomplir toutes les choses qui me donnent envie.


J’ai compris très jeune qu’une vie où on ne tente pas de réaliser tout son potentiel, parce qu’on passe son temps à hésiter, à avoir peur ou à refuser les expériences, est une vie gâchée.                                                                                       

Angelina Jolie

Je crois profondément que la vie nous offre une multitude d’opportunités chaque jour, des rencontres, des idées, des projets, des lieux, des inspirations, des expériences… auxquelles il suffit parfois de s’ouvrir.

Alors les pensées limitantes….on les mange, on les enferme, on les éloigne, brefs, vous en faîtes ce que vous voulez, mais surtout ne les laissez pas éloigner vos rêves, ça serait dommage hein?!

Quand on sait que parfois saisir une seule opportunité, peut nous amener à vivre la vie dont on a toujours rêvé.
En 2019, je vais continuer à me faire confiance et continuer sans nul doute à agir pour mes rêves! J’ai un message pour vous, écoutez votre cœur, faites vous confiance, et agissez pour vos rêves ! Je vais penser encore à moi, à ce qui me fait envie, et monter ma boite en fait partie, alors je vais là encore me faire confiance et poursuivre mes démarches et aller à la rencontre de quelques entrepreneurs qui m’inspirent, pour me galvaniser.


Je n’ai plus peur, il ne peut rien m’arriver à part peut-être découvrir la saveur incroyable de mes rêves !


| Mon mantra

– En route vers le minimalisme, j’achète moins pour acheter mieux

Parce que je me sentais encombrée et que je voulais viser l’essentiel.


J’ai amorcé ma réflexion sur le minimalisme il y a déjà 2 ans. J’étais en arrêt maladie dans le cadre de ma grossesse et donc à la maison H24. Je ne me sentais pas bien dans mon intérieur dans tous les sens du terme. Je n’étais pas sereine et au début je ne savais pas pourquoi. Et puis, je suis tombée par hasard (ici -hasard- est une expression car vous savez bien pour moi le hasard est une chimère-) sur le fameux livre de Marie Kondo “La magie du rangement”. ça a été la première étape.

Dans le cadre de mon opération magie, je me suis débarrassée de certaines choses, et j’ai fait le point sur ce dont j’avais vraiment besoin, vous savez les choses dont on se sert, les choses qu’on aime vraiment. 

Je vous passe les détails cette fois, mais après avoir bazardé un grand nombre de choses, je me suis sentie légère physiquement, et mentalement. J’ai eu l’impression de me délester d’un poids énorme.

Mon esprit était claire, et au fil des jours, j’ai remarqué quelques changement chez moi.

Ma réflexion sur la vie, sur moi, sur ce que je voulais pour ma famille était plus structurée, plus limpide, c’est comme si j’ouvrais les yeux car je n’étais plus parasitée par nombre d’objets de mon quotidien et ce fouillis permanent qui était le mien. Maintenant, il y a une place pour chaque chose.

Dans le prolongement de tous ces bouleversements, j’ai pris la décision d’acheter différemment. Ben oui, vous vous doutez bien, qu’il n’étais plus question, d’encombrer à nouveaux mes placards d’objets achetés de manière impulsive.

Depuis presque deux ans maintenant, j’achète moins, et mieux, et ça dans toutes les sphères de ma vie. S’agissant, de vêtements, de bijoux, de jouets, de nourriture, d’ objets de décoration, bref, je fais attention à ma manière de consommer et ce mode de vie me va bien.

Et il parait que ce mode de vie a un nom, le minimalisme.  Qu’est ce que le minimalisme? C’est un état d’esprit et une façon de vivre, c’est l’art de vivre avec l’essentiel. C’est-à-dire, un mode de vie empreint de simplicité, car il tend à se focaliser uniquement sur ce qui nous est vraiment essentiel dans la vie : notre famille, nos rêves, nos passe-temps favoris.

Je ne pense pas qu’il n’y ait qu’un seul type de “minimalisme”. D’ailleurs, d’une personne à l’autre, le minimalisme est appliqué de manière différente, et certains le sont sans le savoir, l’idée n’est pas forcément de se mettre une énième étiquette. D’ailleurs, je ne me dis pas, “je suis minimaliste”, bref.

 Qu’est ce que ça m’apporte d’acheter moins mais mieux?

Je me sens libre depuis que je ne tombe plus dans les pièges tendus par les marques et leur marketing. Le matérialisme c’est fini! J’ai cassé le mythe selon lequel acheter me rendais heureuse, plus confortable dans ma vie.J’achetais un tas d’objets inutiles car j’étais persuadée d’en avoir absolument besoin mais la difference c’est que j’en avait envie , c’est très différent. La frénésie d’achat passée, une fois rentrée chez moi, je rangeais l’objet, et je ne me sentais pas plus heureuse. Je suis passée de l’acheteuse impulsive à l’acheteuse consciente. Avant d’acheter, je m’interroge, et souvent je diffère l’achat de quelques jours et quand je me décide à passer à l’acte je prends vraiment plaisir à acheter, et quand je rentre chez moi, le produit a toujours autant d’attrait. 

Je fais des économies, depuis que je n’achète plus des tas de choses inutiles. Et cet argent, me sert pour les voyages, les sorties, je mets davantage de coté, etc…

Depuis que j’ai trié et gardé l’essentiel dans ma maison, je passe très peu de temps à ranger ma maison. Tout est à sa place et le ménage me prend moins de temps. Et depuis que je n’achète plus en quantités, mes placards ne débordent plus.

En adoptant une attitude minimalisme, je n’achète que ce dont j’ai besoin, et j’évite le gaspillage. Je fais les courses et je me nourri de manière responsable. Je me suis engagée à ne plus acheter 5 crèmes de jour differences pour n’en terminer aucune. Maintenant j’en achète 1 seule et je la termine avant de la jeter. 

3- Les enfants, ça s’adapte à tout

En déménageant, j’ai eu très peur de chambouler, Chiara, ma première fille. Elle avait 7 ans quand on a déménagé, et était très réticente à l’idée de quitter la ville qui l’a vu grandir depuis sa naissance, ses copains de crèche, l’appartement…

Je me sentais coupable de bousculer ainsi sa vie d’enfant, son équilibre, ses amitiés. Faut dire, qu’en plus je proposais un déménagement en plein mois de février….

Chiara est une petite fille sensible, et réservée. Elle ne va pas spontanément vers les autres. Alors oui, je me suis demandée comment se passerait ce changement d’école. Aura t-elle vite de nouveaux copains? Comment sera la maîtresse? l’environnement scolaire?

Bref, j’étais mortifiée à l’idée de bousculer mon enfant. Je ne parle pas de Garance, car elle avait 1 an et était gardée par ma mère qui était venu de Guadeloupe exprès pour la garder quelques mois, le temps du déménagement et les mois suivants. 

Mais vous savez quoi? Tout s’est passé comme un charme.

Chiara a intégré une classe très accueillante dans une petite école réhabilitée l’année précédente pour accueillir les nouveaux arrivants.

Elle s’est adaptée, et m’a elle même dit qu’elle était très heureuse de ce changement.

Définitivement, un enfant a des ressources insoupçonnées et s’adapte à presque tout, tant que le cadre est rassurant. 

Voilà, les trois choses que je retiens de 2018, qui conditionneront certainement mon année 2019 
Ma façon de vivre, d’appréhender les choses, de consommer, d’agir, de raisonner…

Sur ce, je vous souhaite un excellent réveillon, que vous ayez décidé de faire la fête ou non pour se passage à la nouvelle année,  profitez de vos proches c’est le principal.

Je vous embrasse,

On se retrouve en 2019.

Partager sur:
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.