Développement personnel

Maman, pose ton téléphone, je suis là.

“Maman pose ton téléphone, je suis là”!

La première fois que j’ai entendu ces mots c’était de la bouche de ma fille, Chiara.

J’ai été surprise en premier lieu, mais pas plus ébranlée que cela,  j’ai pensé “elle exagère, je ne suis pas toujours scotchée à mon téléphone portable” .

Elle avait raison et j’ai fait l’erreur de réagir avec une grande légèreté alors qu’elle me lançait un véritable cri d’alerte. Je l’ai compris par la suite.

Et puis j’ai constaté que j’avais beaucoup de mal à me passer de mon téléphone portable, même pendant les moments de jeux, les promenades, le bain, l’aire de jeu….bref,  j’avais toujours mon téléphone à portée de main.

Pire, quand ma fille me parlait, je n’écoutais pas, j’avais les yeux collés à l’écran et je répétais inlassablement “qu’est ce que tu as dit?”, et Chiara mi-agacée mi-dépitée répétait sa question avec une certaine lassitude.

C’est navrant hein?….

C’était comme si le téléphone avait pris le contrôle de ma vie, je m’en rendais compte peu à peu…mais le pire c’est que je n’avais pas envie de m’en passer. Quoi? Moi addict’….? J’en avais bien peur finalement.

Mais il fallait se rendre à l’évidence, ma fille en souffrait. Elle répétait sans cesse “Maman arrête avec ton portable”, “Maman t’es encore sur Facebook”?, “Maman tu ne m’écoutes pas”.

Ma fille se sentait délaissé, et mon portable prenait une trop grande place dans ma vie.

Je me suis interrogé sur la vraie place que le portable devait avoir dans mon foyer et j’ai alors pris conscience que de deux choses.

1- Je n’étais plus en phase avec mes principes éducatifs

Depuis ses 3 ans, je lui explique que son temps d’exposition aux écrans est limité. Je n’autorise pas plus d’1h d’écran par jour, tout en lui disant que j’étais très généreuse de lui accorder cette longue heure.  Je vous rassure, cette règle est respectée de manière aléatoire. Tout dépend de mon état de fatigue.

Elle ne s’est pas privée de m’en faire la remarque. “Maman, toi tu dois être à 10h d’écran par jour”! ” Heu n’exagère pas quand même! En réalité, après vérification, je suis à 4 h d’écran par jour et des fois plus. Je ne compte pas le temps passé au travail sur mon écran d’ordinateur, parce que sinon, là on frôle les 12h…..c’est vertigineux comme chiffre à y regarder de plus près.

Finalement quel exemple je lui donne?

Je suis sensée lui donner l’exemple et au lieu de cela je fais ce que je dis de ne pas faire. Je tente d’inculquer un modèle à mes  enfants par rapport aux écrans, mais mon discours est en discordance avec mes actes. Comment être crédible dans ce contexte?

2- Le temps file, il faut profiter de l’instant présent avec mes enfants

Après réflexion, j’ai mis un peu trop de temps à me rendre compte que ma fille avait besoin de passer de vrais moments avec moi, sans que le téléphone ne se mette entre nous. Oui le temps file et ne se rattrape jamais malheureusement. J’ai donc perdu des précieux moments.

Mais il est toujours temps de bien faire.

Alors, depuis j’ai pris conscience, de ce qui est vraiment important et de ce qui me coupait de l’instant présent et j’ai mis des petites actions en place pour y remédier.

Quand je rentre le soir, je laisse mon téléphone dans mon sac à main. Je le récupère après l’histoire du soir.

Le week-end, je l’utilise avant le réveil des filles, soit jusqu’à 8 h. Je prends le temps de discuter avec elles pendant le petit déjeuner sans interruption.

Lors des promenades, au parc, en forêt, je laisse le téléphone à la maison, sauf si je souhaite les prendre en photo.

Vous savez quoi? Et bien c’est indolore.

J’ai repris le contrôle de ma vie, et mon portable ne parasite plus mes moments en famille.

Le portable, je le consulte à volonté en journée, au boulot, lors de mes pauses.

Alors, je lance ce message à toutes les mamans accro à leur écran :

Lâchez vos portables pour profiter de la vie, tout autour de vous, devant vous, avec vos enfants!

Vous trouvez que vos enfants grandissent trop vite ?

Vous aimeriez arrêter le temps pour les garder petits ?

Alors profitez-en ! Regardez les vivre, enivrez-vous d’eux, savourez les bons moments passés ensemble et puis Facebook, ou vos mails attendront.

Car l’enfance de votre enfant ne dure qu’un temps.

Et si vous décidiez de vous mettre en mode avion quand vous êtes à votre enfant ? Le reste peut bien attendre, non ?

 

Partager sur:
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  

(1) Comment

  1. Je suis contente d’avoir eu mes enfants avant que le téléphone portable n’envahisse à ce point nos vies ! Pas simple de vivre avec son temps et d’être une maman intemporelle ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :