Humeur

Noël…entre désenchantement et enchantement.

Enfant, ma mère a tout fait pour que je ne sois pas imprégnée par l’esprit de Noël.

On était de confession Adventiste et Noël était clairement associée à une vulgaire fête païenne. Participer à cette fête n’était pas concevable. C’était péché.

Cette situation m’a toujours attristée. Toutefois, mon père m’offrait quand même des cadeaux.

Mais c’était pas assez pour moi. Je n’ai jamais su me contenter du minimum.

Je voulais un vrai Noël…..

De toute façon Noël dans un pays chaud, sans véritable sapin, sans neige, sans chocolat chaud épicé….c’était pas vraiment Noël pour moi.

Les années ont passé et Noël ne symbolisait plus rien pour moi, cette fête était complètement absente de ma vie. J’éprouvais même une certaine aversion pour cette période.

Et puis, voilà que j’ai 18 ans et le bac en poche, je décide de quitter mon île, la Guadeloupe pour la France métropolitaine. Une grande aventure sans ma famille.

Je ne me rappelle plus de mes 1er Noël dans l’hexagone, néanmoins, je me souviens de ma profonde tristesse. à l’approche des fêtes de fin d’année. Je m’arrangeai souvent pour travailler le 24 au soir afin de ne pas être seule.

Et puis, un jour, je me suis mise en couple et j’ai intégré la famille de mon ami, et les Noël en famille.

J’ai pris un immense plaisir à faire les magasins pour trouver des cadeaux à chaque membre de la famille. Quel bonheur, de se mettre en quête du cadeau qui fera plaisir à nos proches.

Et nous sommes devenus les heureux parents d’une petite fille, Chiara et là Noël a réellement pris une tout autre dimension.

*Ecrire la lettre au Père Noël,

*Choisir le sapin,

*Décorer le Sapin,

*Acheter les jouets de la liste,

*Ecouter des chants de Noël,

*Contempler les lumières du sapin lovée sur mon canapé une tasse de chocolat chaud à la main,

Vous l’avez compris, cette période a un effet euphorisant sur moi.

Dès début décembre, je sens que l’esprit de Noël est là et ça me met en joie.

J’adore admirer les vitrines des grands magasins, flâner dans les rues de Paris et voir toute cette effervescence autour des achats de Noël.

Mais paradoxalement cette année, il y a quelque chose qui a changé en moi. Cette frénésie à la consommation me dégoûte un peu. On vit dans une société consumériste, et on ressens la pression…acheter…acheter…on est traqué par la publicité, les opérations marketing à outrance, la télé, internet…bref partout c’est la folie à la consommation. Et je ne veux plus être de celles là. Cette année, je n’avais envie de rien, si ce n’est de partager de bons moments en famille. Je n’avais pas de wishlist spéciale Noël et j’ai utilisé mes chèques cadeaux pour acquérir les livres de ma wishlist spéciale livres et j’étais très contente. Pas de palette de maquillage, de vêtements, de parfums ou de chaussures. Je ne me suis même pas achetée de vêtements pour l’occasion j’ai recyclé. Pour les filles, le Père Noël a été très minimaliste (on avait demandé à nos proches de l’être aussi), Chiara a vu la différence et m’a dit, “je suis contente de ce que j’ai eu” (bon, faut dire que depuis plusieurs semaine j’avais instillé insidieusement dans son esprit le fait qu’il faille se contenter de ce qu’on a).

Je suis heureuse quand le matin du 25 décembre ma fille constate que le Père Noël a bien bu la tasse de lait et grignoté le gateau laissé pour lui. Je suis heureuse de voir ses yeux pétiller quand elle constate que les cadeaux sont sous le sapin…et quand elle les déballe frénétiquement en s’exclamant “Oh oui c’est bien ce que j’avais demandé au Père Noël”!! Cette année contrairement aux autres, elle n’a pas fait de commentaires sur les jouets que le Père Noël n’a pas emmené. Elle s’est vraiment contentée gaiement de ce qu’elle avait et a joué, joué et joué des journées entières.

Mes enfants vivent le Noël que j’aurais voulu vivre et ça m’enchante!!

Je vous souhaite un très bon Noël en famille ou entre amis.

Et vous, quels rapport entretenez-vous avec les fêtes de Noël?

 

Partager sur:
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :